Reseaux sociaux

Effectif

Dante Exum vient bouleverser les rotations des Cavs

Dante Exum vient bouleverser les rotations des Cavs

En envoyant Jordan Clarkson dans l’Utah contre Dante Exum et 2 futurs seconds tours de draft, les Cavaliers ont fait un choix clair, celui d’augmenter le temps de jeu et les responsabilités dévolues aux jeunes joueurs de l’effectif tout en tirant le maximum possible d’un joueur en fin de contrat dans un marché bouché. Mais en échangeant deux joueurs aux qualités très différentes, les Cavs ont chamboulé les rares certitudes d’un effectif toujours très limité.

Un profil différent de Jordan Clarkson

En effet, au cours des dernières semaines, John Beilein avait réussi à trouver une formule relativement efficace. En faisant rentrer Matthew Dellavedova rapidement sur le terrain, il permettait à Darius Garland de toucher plus de ballons avec la second unit, entouré d’un Jordan Clarkson évoluant loin du ballon avec énormément de catch and shoot. En effet, 30.8% des shoots du nouveau joueur du Jazz étaient pris directement après la réception du ballon et, en incluant les lay-ups et les shoots près du panier, 36.7% de ses tirs étaient pris sans poser le moindre dribble.

Cependant, Dante Exum offre un profil bien différent aux Cavaliers. Plus grand et longiligne que Clarkson, l’australien excelle en défense mais possède de sérieuses lacunes au tir. Quand Jordan Clarkson tournait à 37% de réussite à 3 points cette saison, l’ancien joueur du Jazz ne possède qu’une moyenne de 30% de réussite sur sa carrière.

Dès lors, l’imaginer jouer sans ballon semble très difficile, et son manque de shoot le rend néfaste pour l’attaque si on se contente de le poser dans un corner car les défenses adverses ne prendront pas la peine de le défendre. Mais du coup, quel rôle doit-on attribuer à l’australien ? Il n’a que 24 ans et il est déjà le meilleur défenseur extérieur d’un effectif limité de ce côté du terrain. Ses longs bras, sa mobilité latérale et son excellent sens de l’anticipation lui ont déjà permis de se signaler en défense lors de son premier match face aux Celtics avec 2 interceptions.

Dante Exum à la place de Dellavedova ?

Un meneur australien peu fiable derrière l’arc avec une défense de qualité, le parallèle avec Matthew Dellavedova est évident. C’est justement dans le rôle de son aîné venu du pays des kangourous que Dante Exum fiterait le mieux. Delly joue le plus souvent aux côtés de Collin Sexton, faisant la transition entre les titulaires et la seconde unit, apportant de l’expérience et de l’agressivité en remplaçant Darius Garland.

Si le champion NBA 2016 fait partie des chouchous de la Rocket Mortgage Fieldhouse, il faut être lucide sur son niveau. Malgré son agressivité et sa maîtrise du tempo, son avenir en NBA est aujourd’hui très incertain car son contrat arrive à expiration à la fin de la saison et qu’il paraît hautement improbable de le voir signer chez une autre équipe que les Cavaliers.

Même s’il pourra toujours apporter en tant que vétéran en bout de banc, il ne représente pas le futur, à Cleveland ou ailleurs. Malgré son physique fragile, Dante Exum incarne l’occasion rêvée de diminuer progressivement le rôle de Matthew Dellavedova au sein de la rotation. Évidemment, une telle évolution permettrait de réduire la rotation des Cavaliers d’un joueur en attendant le retour de Dylan Windler qui devrait intervenir au cours du mois de janvier.

Une évolution du rôle de Darius Garland ?

L’autre solution pour intégrer Exum aux rotations des Cavaliers serait de procéder à une évolution du rôle du rookie. Si le staff de l’Ohio considère Darius Garland comme un meneur, ses qualités de shooteur en sortie de dribble ou en catch and shoot peuvent lui permettre de mieux correspondre au rôle d’électron libre avec le feu vert pour dégainer derrière l’arc. S’il sort d’un match catastrophique face aux Celtics, Darius Garland a pourtant montré de belles choses récemment, devenant plus à l’aise dans la création pour lui-même et pour les autres. Il serait dommage de changer son registre de jeu alors qu’il commence à s’habituer à la NBA et que l’organisation dans son ensemble semble vouloir lui confier le poste de meneur titulaire pour le futur.

Mais l’arrivée de Dante Exum offre une nouvelle occasion d’enfin modifier le 5 majeur des Cavaliers. Mettre Exum en meneur titulaire de l’équipe aux côtés de Collin Sexton afin de placer définitivement Darius Garland dans la second unit avec Kevin Porter Junior permettrait de considérablement améliorer la défense en arrêtant de proposer un backcourt trop petit et incapable de défendre convenablement les arrières adverses. L’inverse est également vrai et c’est même cette alternative que je préférerais, décalant Collin Sexton sur le banc aux côtés d’Exum.

Exum et sa défense, un moyen de séparer toujours plus Darius Garland et Collin Sexton.

Toujours est-il qu’Exum doit permettre de séparer toujours un peu plus Collin Sexton et Darius Garland. Les deux ne peuvent pas cohabiter ensemble, la preuve en chiffres : aujourd’hui, parmi toutes les line-ups utilisées au moins 100 minutes en NBA, le 5 majeur des Cavaliers proposent le deuxième pire Net Rating de la ligue (-11.4), juste derrière le 5 majeur des Wizards. S’il faut prendre avec des pincettes cette statistique car elle dépend de nombreux facteurs, les statistiques individuelles sont bien plus claires :

Sur les 9 derniers matchs avant la rencontre face aux Celtics, la tendance était claire. Ainsi, sur 36 minutes, Darius Garland profite pleinement de ne pas jouer avec Collin Sexton. Avec Sexton sur le terrain, Garland avait ces statistiques : 10 points, 3.6 assists, 42.9 TS%, 17% d’usage, 96.8 oRTG. Avec Sexton sur le banc, ces moyennes montent drastiquement pour atteindre 23 points, 4.8 assists, 56 TS%, 27.5% d’usage rate et un offensive rating de 107.5.

Mieux encore, ces statistiques sont corrélées avec le temps de jeu de Kevin Porter Junior. Quand Garland et KPJ jouent ensemble, Darius Garland posait des statistiques très solides sur 36 minutes avec 24.1 points, 4.2 assists, 2.1 turnovers, 60.6 TS%, 26.1% d’usage rate, et 109 d’oRTG, ces statistiques chutant gravement une fois Kevin Porter Junior hors du terrain (8.6 points, 3.9 assists, 3.4 turnovers, 37.5 TS%, 17% usage, 95.2 oRTG).

Darius Garland et Kevin Porter Junior, ça marche. L’attaque tourne mieux, le ballon est moins monopolisé par Sexton et la défense est moins fragile grâce aux qualités physiques de KPJ, tout comme l’attaque est moins sclérosée grâce à son jeu sans ballon. Il paraît évident que ce duo est le backcourt du futur des Cavs, ça se voit comme le nez au milieu de la figure et on se demande combien de temps John Beilein continuera à tenir KPJ éloigné du 5 majeur.

Aujourd’hui Beilein est face à un casse-tête. Les maigres certitudes collectives qu’il avait réussi à développer se sont envolés en même temps que Jordan Clarkson. Avec un profil différent comme celui de Dante Exum, tout est à refaire. Mais plus que de simples ajustements, cette arrivée devait être l’occasion tant attendue de séparer définitivement Sexton et Garland. Exum représente le parfait suppléant de Matthew Dellavedova avec un potentiel physique et technique encore supérieur grâce à son âge, il est aussi le moyen de solidifier une défense toujours aussi mauvaise et de prouver que le front-office a embauché les bonnes personnes pour faire de Cleveland une nouvelle place forte du player development.

 

 

Fan des Cavaliers depuis 2013, je cherche depuis une raison de m'accrocher à une équipe qui passe le plus clair de son temps à me détruire le cœur.

Click pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *