Reseaux sociaux

Effectif

Kevin Porter Junior arrêté après un accident de voiture

Kevin Porter Junior arrêté après un accident de voiture

Alors que les Cavs s’apprêtaient à vivre leur première intersaison « tranquille » depuis le titre de champion NBA acquis en 2016, une nouvelle peu enthousiasmante leur est tombée dessus ce dimanche 15  novembre. Kevin Porter Junior, le joyau de la couronne de cette reconstruction douloureuse, s’est fait arrêté suite à un accident de voiture. Au-delà des blessures superficielles de l’arrière de 20 ans, l’inquiétude des Cavaliers se portent sans doute sur les potentielles charges retenues contre le joueur. En effet, il se trouvait en possession d’un revolver chargé et de marijuana dans son véhicule au moment de l’accident.

Drafté avec le 30ème choix lors de la draft NBA 2019, KPJ n’aura pas mis longtemps à séduire les fans des Cavaliers. Un talent indécent, un flow intersidéral et, à la fin d’une saison rookie conclue à 10.0 points, 3.2 rebonds et 2.2 assists de moyenne sur les 50 matchs de son exercice, la certitude pour tout le front office des Cavaliers que la prochaine star de la franchise, c’est lui.

Pourtant, le jeune arrière n’est pas arrivé en NBA de la manière la plus simple. Suspendu par son équipe universitaire d’USC pour des problèmes de comportement lors de sa seule saison en NCAA, il avait vu sa côte chuté lors du processus pré-draft, finissant en toute fin de premier tour, loin des hauteurs que son talent aurait dû lui permettre d’atteindre. Sa saison rookie si prometteuse, il l’a cependant vécu sans encombre, à l’exception d’une suspension d’un match pour avoir bousculé involontairement un arbitre lors d’un temps-mort et c’est tout Cleveland qui croyait avoir réussi à calmer l’écorché vif de Seattle.

Lors de cette interminable intersaison, un premier signe inquiétant est survenu au travers des réseaux sociaux. Une image noire sur Instagram, accompagné de la description « Avez-vous déjà rêvé voir la fin de votre temps ? ». De quoi susciter l’inquiétude des fans et des responsables de la franchise. Koby Altman a alors échangé avec le joueur, ce dernier démentant d’éventuels soucis personnels et préférant supprimer son message afin de couper court à toute polémique.

Seulement voilà, alors que la saison NBA était sur le point de reprendre, Kevin Porter Junior a refait des siennes, dans des circonstances qui auraient pu être plus tragiques encore. Alors qu’il roulait dans sa voiture, une Mercedes pour les curieux, le talentueux swingman se serait endormi au volant, sa voiture quittant la route et partant en tonneau. Le temps que la police arrive sur les lieux de l’accident, KPJ était déjà aux mains des services de secours qui l’examinaient afin de s’assurer de son état physique.

Lors de l’inspection du véhicule, les policiers ont trouvé une arme à feu chargée et de la marijuana. Une fois sa santé assurée par les services médicaux, les policiers ont alors procédé à l’interpellation de Kevin Porter Junior pour une utilisation inappropriée de son arme à feu (sans doute en raison de son emplacement dans le véhicule ou de possibles problèmes avec le cran de sûreté, cela reste à déterminer) ainsi que pour possession de produits stupéfiants. Libéré rapidement après avoir payé sa caution (établie à 4 000 dollars), le joueur devra sans aucun doute expliquer son comportement devant la justice mais également les instances de la NBA. Aucun risque dans l’immédiat concernant la possession de marijuana, il devra suivre le programme anti-drogue prévu par les accords collectifs mais il faut trois violations de la règle contre les stupéfiants (dans le cas de la marijuana) avant d’être suspendu. S’il est reconnu coupable, il aura alors grillé l’un de ces deux jokers. Concernant le problème avec son arme de poing, tout dépendra des circonstances.

Les Cleveland Cavaliers ont pour l’instant refusé tout commentaire, attendant d’avoir plus d’informations afin de faire une déclaration. Si une sanction interne n’est pas à exclure, il faut d’ores et déjà comprendre que les Cavaliers ne laisseront pas tomber Kevin Porter Junior pour autant. Koby Altman, le General Manager, le suit personnellement depuis de nombreuses années et compte faire de lui le visage de la franchise des Cavaliers tandis que J.B. Bickerstaff, le Head Coach des Cavs, occupe une place de mentor pour le jeune joueur depuis son arrivée aux Cavs il y a plus d’un an. Avec deux personnalités majeures de la franchise aussi impliquées dans le développement de KPJ, il semble totalement improbable de le voir être mis à l’écart de manière trop prolongée.

Kevin Porter Junior a de la chance. Son état de santé est rassurant après un accident qui aurait pu avoir des conséquences dramatiques sur sa carrière et sur sa vie. S’il va devoir faire face à la justice de l’Ohio et aux règles de la NBA en matière de lutte contre les stupéfiants, un défi plus grand l’attend afin de consolider sa place dans le coeur des fans et son futur au sein de la plus grande ligue au monde. S’il est bourré de talent, Kevin Porter Junior reste un gamin de 20 ans qui va devoir mûrir, rapidement, pour assumer tout son potentiel et les espoirs placés en lui. La franchise des Cavaliers serait bien inspirée de l’aider dans cette voie, en l’entourant de joueurs d’expérience et de modèles inspirants comme peuvent l’être Koby Altman et J.B. Bickerstaff. Mais plus encore, avec Kevin Love dans le roster, les Cavaliers disposent d’une icône pour les soucis de santé mentale et psychologique, ils ont tous les atouts pour aider KPJ dans son long chemin vers la maturité, et on souhaite énormément les voir prendre au sérieux des affaires comme celles-ci.

 

Fan des Cavaliers depuis 2013, je cherche depuis une raison de m'accrocher à une équipe qui passe le plus clair de son temps à me détruire le cœur.

Click pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *