Reseaux sociaux

Effectif

The Jordan Clarkson Time is over !

The Jordan Clarkson Time is over !

Après près de 5 mois sans le moindre trade en NBA (un record depuis 1968), Cleveland vient de lancer les hostilités en envoyant Jordan Clarkson au Jazz en échange de Dante Exum et de 2 futurs seconds tours de draft. Alors, on en pense quoi de ce trade ?

Jordan Clarkson a toujours été un joueur clivant. Capable de coups de chaud fabuleux (le dernier en date face aux Grizzlies) et de matchs catastrophiques de A à Z, il représentait la capacité pour les Cavaliers de se sortir de situations délicates par sa capacité à se créer son shoot. Mais aujourd’hui, les Cavaliers ont choisi de se séparer de lui pour deux principales raisons :

D’une part, son contrat arrivait à son terme et il était très peu probable que Jordan Clarkson ne décide de rester à Cleveland à moins que Koby Altman ne décide de le surpayer. L’autre raison, c’est que même si son style de jeu à évoluer depuis le début de saison afin de jouer plus souvent off-ball et en catch and shoot, Jordan Clarkson était un joueur gourmand. Avec 3 jeunes guards sélectionnés lors des deux dernières drafts, Koby Altman a sans doute décidé qu’il était temps de voir leurs rôles revus à la hausse. La preuve par l’exemple, Collin Sexton, Darius Garland et Kevin Porter Junior ont crevé l’écran lors de leur première sortie sans Jordan Clarkson.

Mais même si le choix peut sembler logique, nous sommes en droit de nous demander s’il n’y avait pas mieux à obtenir dans un trade ?

En effet, autrefois prospect très suivi, Dante Exum n’est que l’ombre du joueur qu’il aurait pu / du devenir. La faute à une succession de blessures, dont une rupture des ligaments croisés antérieurs, l’ayant empêché de pouvoir travailler son corps et sa technique tranquillement. Pourtant, le 5ème choix de la draft 2014 peut apporter aux Cavaliers. Si son jeu offensif n’est pas très attirant, il peut apporter sa longueur et son physique à la défense des Cavaliers, encore une fois l’une des pires de la NBA cette saison.

Pour des Cavaliers en quête de paris à tenter (comme Kevin Porter Junior), Exum ressemble à un coup intéressant. Si son corps le laisse tranquille, l’australien peut trouver une place en NBA et être utile à une équipe comme Cleveland. Avec un Matthew Dellavedova plus que limité offensivement en meneur back-up, Exum a toutes ses chances pour pouvoir se développer tranquillement dans une équipe qui ne joue rien, loin du banc du Jazz et de ses ambitions.

Malgré tout, cette acquisition et son niveau réel restent des mystères. La seule certitude de ce trade reste les deux picks du second tour, respectivement le 2022 des Spurs et le 2023 des Warriors. Mais si vous croyez que Altman prévoit d’utiliser ces picks lors des drafts 2022-23, vous vous trompez. Son ambition est de refaire une acquisition à la KPJ, drafté par les Pistons puis échangé contre 4 seconds tours de drafts.

Quand une équipe signe un joueur drafté au premier tour, elle est obligée de le garder dans son roster et de lui payer les deux premières saisons garanties de son contrat. Cependant, les contenders (draftant en fin de 1er tour) ont souvent peu d’intérêt pour les rookies et cherchent à alléger leur masse salariale. Koby Altman risque d’aller flairer les bonnes affaires en fin de premier tour en n’hésitant pas à refourguer les seconds tours acquis lors de ce trade.

On ne peut pas juger ce transfert actuellement. Personnellement j’en suis satisfait car il nous offre un joueur plus jeune, axé sur la défense et peu gourmand en ballons ainsi qu’un possible 1er tour en fin de draft 2020. Mais il est très difficile de juger ce trade sur le seul échange de joueurs.

Fan des Cavaliers depuis 2013, je cherche depuis une raison de m'accrocher à une équipe qui passe le plus clair de son temps à me détruire le cœur.

Click pour commenter

Repondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *